les pandémies dans le monde

Les différentes formes de pandémies dans le monde connues à ce jour:
Le 11 mars 2020, l’OMS a déclaré l’état de pandémie, celle de COVID19. La panique, la psychose commence par naître dans les esprits. Hélas, notre monde n’en est pas à sa première pandémie. Depuis des siècles, notre monde a connu plusieurs pandémies certaines plus meurtrières que d’autres. Nous allons remonter dans le temps pour nous remémorer ces tragiques périodes de l’existence de l’homme.

QU’EST-CE QU’UNE PANDÉMIE ?

Le mot pandémie signifie le peuple tout entier. Nous parlons de pandémie lorsqu’une épidémie affecte une partie significative des populations d’une région sur le globe terrestre.
Tout le long de l’histoire de l’Homme, les épidémies ont commencé par voir le jour à partir du moment où les hommes se sont organisés en communauté. L’urbanisation par la construction de pistes, les guerres ont permis des déplacements en masse, qui ont participé à créer un climat favorable à l’expansion de ces épidémies qui ont fini par éclater en pandémies. Découvrons donc ces pandémies qui ont jonché le parcours de l’homme sur cette terre.
Pour être au plus proche de l’actualité, nous vous invitons à visiter notre page cc-bosceawy.fr/.

LA PESTE D’ATHÈNES : EN -430

1re que la terre a connu, elle a eu lieu durant la guerre du Péloponnèse. La maladie s’est répandue depuis la Libye, a passé par l’Ethiopie et l’Egypte avant de franchir les frontières des Athéniens. Des dizaines de milliers de morts. Les symptômes de la maladie comprenaient la fièvre, hémoptysie, érythèmes cutanés entre autres.

LA PESTE ANTONINE : 165 après J.C.

La variole, vous en avez sûrement déjà entendu parler. Ce fut l’une de ses premières manifestations. Les Huns, peuple nomade étaient les premiers à avoir contracté la maladie, ensuite les Germains ont été contaminés, puis l’ont transmise aux troupes romaines qui l’ont propagée à tout l’empire romain. Cette maladie se manifestait par de la fièvre, maux de gorge, diarrhée, des signes semblables à ceux du COVID19. La peste d’Antonine a duré environ 25 ans et a fait environ 5 millions de morts, parmi lesquels l’empereur romain Marc-Aurèle. On impute à cette peste le déclin de l’Empire Romain.

LA PESTE DE CYPRIEN : 251

Cyprien, la première victime connue. Elle se manifestait par de la fièvre, de la diarrhée, des vomissements, des ulcères de gorge, gangrènes des mains et des pieds. Les citoyens en voulant fuir la maladie l’ont propagé. De l’Ethiopie, elle s’est propagée à l’Afrique du Nord, puis Rome. Cette peste a duré 9 ans.

LA PESTE DE JUSTINIEN : 541

Elle a débuté en Egypte, s’est répandue en Palestine et dans l’Empire Byzantin ensuite à toute la méditerranée. Justinien était l’empereur romain à cette époque. La peste a favorisé l’expansion rapide du christianisme en ayant créé un climat apocalyptique.

LA VARIOLE JAPONAISE : 735

Elle a ravagé environ un tiers de la population du Japon à cette époque, environ 1 million de morts. Elle a duré 2 ans.
Vous recherchez des informations de tout ordre, collecter une info est là pour vous rendre la tâche facile ; faîtes un tour sur notre page collecter-info.ovh/.

LA LÈPRE : 11e siècle

Aujourd’hui connue sous le nom de maladie de Hansen, c’est une maladie bactérienne qui évolue progressive. Elle existait depuis des années avant la flambée en Europe au moyen-âge. Elle se manifeste par des lésions mutilantes. Certains la considéraient comme une punition divine, ce qui a mené à un ostracisme des victimes. Aujourd’hui encore la lèpre continue de sévir entrainant le décès si non prise en charge assez tôt.

LA PESTE NOIRE : 1347

La peste est portée par les rats et a été transmise à l’homme par le biais des puces infectées. Elle aurait commencé en Crimée et se serait répandue à travers les caravanes. Elle s’est très vite répandue à toute l’Europe lorsque les malades de la peste sont descendus au port de Messine. En Angleterre, la maladie a ravagé les populations du Groenland et les Vikings affaiblis, ont interrompu leur exploration de l’Amérique du Nord.
Encore appelée la grande peste, la peste noire a duré environ 5 ans et a fait 25 millions de victimes en Europe sur une population de 75 millions à l’époque. Il a fallu 200 ans pour reconstituer la population du continent.

LA PETITE VÉROLE :

Son histoire est en lien très étroit avec le nouveau monde. On estime que la petite vérole a participé avec la rougeole et la peste bubonique à décimer environ 90 % de la population amérindienne.
Comme preuve, l’Empire Aztèque, détruit par une épidémie de variole apportée par les esclaves d’Afrique. La population est passée de 25 millions à 2 millions en moins d’un siècle.

LA FIÈVRE JAUNE :

Connue depuis le XVIe siècle, elle est responsable de plusieurs épidémies dans le golfe du Bénin ; au XVIIIe siècle en Europe, à Gibraltar et en Amérique du Nord ; elle touche également l’Ethiopie et le Sénégal durant le XXe siècle.
Au début du XIXe siècle, la fièvre jaune était connue sous le nom de mal de Siam.
Le cercle de transmission de la maladie est la suivante : du singe au moustique puis à l’homme. De là, la transmission interhumaine est possible par l’intermède du moustique. Cette fièvre évolue vers un syndrome hémorragique ce qui lui vaut l’appartenance au groupe des fièvres hémorragiques.
Vous êtes passionné de l’histoire, venez partager vos passions sur notre blog à l’adresse suivante : computer-slave.fr/.

LA PREMIÈRE PANDÉMIE DU CHOLÉRA : 1817

Le monde a connu 7 pandémies de choléra au total depuis 1817 jusqu’à nos jours. Toxi-infection bactérienne de l’intestin grêle, elle se propage dans l’eau, la nourriture, contaminée par les fèces.
Le choléra a débuté premièrement en Russie où un million de personnes en sont mortes. La maladie a atteint l’inde par le biais de soldats anglais infectés. La marine anglaise a propagé le choléra en Espagne, en Italie, en Afrique, en Chine, au Japon, en Indonésie d’où la maladie a fait des millions de morts.
La 7e pandémie a commencé en Indonésie, le choléra s’est propagé en Asie en 1962, en Europe et au Moyen-Orient en 1965, dès les années 70, elle atteint l’Afrique, puis l’Amérique latine en 1991.
Un vaccin a été mis au point en 1885, mais hélas les pandémies ont persisté jusqu’en 1923.
Aujourd’hui encore le choléra, reste un problème de santé publique dans certaines régions du globe.

LA TROISIÈME PANDÉMIE DE LA PESTE NOIRE :

Encore appelé peste bubonique, on a dénombré 15 millions de victimes, en Chine puis en Inde et à Hong Kong. La pandémie a été active jusqu’en 1960.

LA GRIPPE ESPAGNOLE :

Entre 20 à 50 millions de morts dans le monde sur 500 millions de personnes infectées. Encore appelée grippe aviaire, elle trouve son origine en Chine ; mais l’appellation « grippe espagnole » est liée à l’épidémie de cette grippe à Madrid.

LE VIH/SIDA :

Le SIDA est le stade maladie de l’infection au VIH, elle entraîne une immunodépression qui conduit au décès par les maladies opportunistes. Elle se transmet par la voie sexuelle, le sang. La maladie se serait développée à partir d’un virus de chimpanzé d’Afrique de l’Ouest dans les années 1920. Elle s’est propagée en Haïti dans les années 1960, puis à New York et San Francisco dans les années 1970.
C’est en 1981 que le virus a été identifié pour la première fois.
Depuis sa découverte, 35 millions de morts dans le monde. Et aucun vaccin ni traitement curatif efficace n’a été mis au point jusqu’à nos jours. Mais un traitement à base d’antirétroviraux a été mis au point permet de ralentir l’évolution de l’infection à VIH.

LE CORONAVIRUS : Parmi les pandémies dans le monde les plus sévères

La pandémie actuelle est liée à un virus du groupe des coronavirus, il s’agit du SARS-Cov-2. Dont l’infection est appelée COVID19. Elle a débuté à Wuhan en Chine en 2019. Il s’agit d’une maladie très contagieuse.
Elle se manifeste principalement par une fièvre, une toux, mal de gorge, difficulté respiratoire. Elle évolue dans les formes graves vers une pneumonie pouvant s’avérer fatale. Environ 2 % des personnes malades décèdent.
La transmission se fait principalement par les gouttelettes de salives infectées à travers la muqueuse nasale, les conjonctives et la bouche. Le virus peut persister sur les mains et sur des surfaces pendant un temps donné. Pour l’instant le SARS-Cov-2, nouveau coronavirus, est toujours en étude. Certains espoirs reposent sur le traitement curatif à base de l’association d’hydroxychloroquine et d’Azythromycine toujours en expérimentation pour l’instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *