Comment réduire le TAEG de son crédit immobilier ?

Le TAEG est le taux d’intérêt représentant le véritable coût du crédit immobilier. Le TAEG pour un crédit immobilier prend en compte les frais de dossier qui seront prélevés par l’établissement bancaire, les frais du courtier du crédit et les frais garantie par exemple la caution, l’hypothèque, mais surtout de l’assurance prêt.

 Comment négocier pour réduire le TAEG de son crédit immobilier ?

Lors de la négociation d’un crédit immobilier, il est important pour vous de faire une comparaison du  TAEG du crédit qui est proposé par la banque et qui permet de faire une comparaison de l’ensemble des coûts qui y sont liés.

Pour réduire le TAEG de son crédit immobilier, une bonne négociation consiste en un taux assez bas du TAEG et pour le faire, il est important de :

  • Allonger la durée du crédit immobilier :  il faut savoir que le TAEG correspond aux frais de dossier et de garantie. Ainsi, allonger la durée du crédit immobilier, c’est augmenter la durée d’amortissement des frais sur la durée globale du crédit immobilier et par la même occasion  réduire le TAEG. Cette technique est assez marginale, mais peut se révéler assez efficace dans des cas précis notamment si l’augmentation du coût de l’assurance emprunteur que prévoit l’allongement de la durée du crédit immobilier est assez réduite.
  • Réduire les frais de dossier de la banque et du courtier en crédit immobilier : les frais de dossier élevés induisent à un TAEG assez important. Si possible et toujours dans le but de réduire le TAEG, il vaut mieux de prendre les services d’un courtier en ligne. Cela permettra de réaliser des économies sur le crédit immobilier, car ces derniers n’ont pas de frais et sont rétribués par la commission que verse la banque au moment de l’obtention du crédit immobilier. Les courtiers ne permettent pas toujours d’avoir le meilleur taux de crédit ou encore de réduire les marges de négociation. Le courtier n’est qu’un intermédiaire  entre la banque et la personne qui voudrait  diminuer le TAEG.
  • Négocier l’assurance de prêt du crédit immobilier : c’est la partie la plus importante qui  aide à la réduction du TAEG du crédit immobilier.  Grâce à celle-ci,  il est possible de constater d’énormes écarts  sur les tarifs  notamment entre les différentes compagnies d’assurance.

Quelles sont les solutions pour diminuer le TAEG ?

  Il existe des solutions pour diminuer le TAEG :

  • La mise des offres en concurrence : pour des personnes qui sont considérés comme ayant des risques aggravés de santé. Ils doivent de ce fait souscrire à  une délégation d’assurance de prêt. Cette assurance va jusqu’à 30% si possible 50% du montant global du crédit. Immobilier. Les plus touchés sont les seniors qui se voient  fréquemment refuser le crédit par les établissements bancaires. Les assurances déléguées sont alors leur meilleure option et cela leur offre par la même occasion une plus grande possibilité de contrat de groupe.
  • L’importance des quotités et des garanties :la quotité joue un grand rôle si jamais les emprunteurs sont au moins 2. Dans ce cas, il faut tout d’abord négocier l’assurance de l’emprunteur qui a le plus de revenus avec un établissement bancaire à hauteur de 100% et de moitié pour le second, le second ne pourrait être couvert que de moitié si jamais il est PTIA, les  profils qui ont plus de 50 ans et qui dépassent le taux de l’usure, ils ont la possibilité qu’ils proposent à la banque de les assurer avec une quotité qui soit inférieure à 100% dans cet objectif de ne pas dépasser le prix de l’usure.
  • User de la réduction couple emprunteurs : lors de la délégation d’assurance dans ce cas, il est possible que les assureurs fassent des propositions sur la tarification préférentielle précise pour des couples d’emprunteurs. Il est de jusqu’à 10% sur le montant global de l’assurance. Dans certains cas, il est conseillé de  faire une souscription à des contrats différents.
  • Demander la suppression des frais de dossier à la banque
  • Réduire les honoraires de courtage : cette étape se fait en fonction de chaque courtier.

Cet article a été écrit par Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *